Les étapes de la démarche

A. Les préalables à respecter

1 - Réaliser une analyse préalable du projet associatif et des moyens dont dispose l’association

2 - Avoir une connaissance suffisante des sources de financement envisageables et de leurs modalités d’octroi

3 - Rédiger un dossier de demande qui réponde aux exigences du financeur sollicité

4 - Analyser l’enrichissement de la compétence de l’association

 

B. Pourquoi faut il avoir une démarche rigoureuse dans sa demande de financement ?

  • Les associations sont de plus en plus nombreuses à avoir recours aux subventions. Il y a donc une «mise en concurrence». Il devient de plus en plus nécessaire de «faire la différence» déjà sur la forme de la demande. En effet, les financeurs reçoivent de nombreuses demandes et il est indispensable que la forme de la demande soit irréprochable et présente de façon précise l’objet de la demande.
  • Les budgets alloués sont limités et les critères d’attribution des financements sont parfois subjectifs et changeants.
  • Les organismes financeurs ont souvent des difficultés à connaître l’impact du financement.
  • Certains financeurs s’orientent de plus en plus vers le financement d’actions spécifiques.